HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Charité et Solidarité  > dernière mise à jour: 2014-01-11 08:07:25
A+ A- Imprimer cet article



Quatre ans après le séisme, Haïti peine à se reconstruire



(RV) Entretien - Voilà quatre ans, jour pour jour, qu’un tremblement de terre a frappé Haïti. Cette catastrophe a fait plus de 200 000 victimes et presque autant de blessés. Un million et demi d’Haïtiens se sont retrouvés à la rue, sans aucun abri. Aujourd’hui, la situation a changé mais ce pays des Grandes Antilles ne s’est pas redressé économiquement et il reste de nombreux problèmes.

C’est ce que constate au quotidien Roseline Paul. Elle travaille sur place pour la Fondation Francesca Rava, une ONG italienne qui aide les enfants partout dans le monde. Des précisions recuillies par Audrey Radondy : RealAudioMP3

« Nous allons appuyer sur l'accélérateur pour faire avancer les projets en cours et les Haïtiens seront fiers de la reconstruction », a lancé vendredi le Premier ministre Laurent Lamothe, présentant à la presse les maquettes de quelques bâtiments publics en chantier.

Face aux critiques sur la lenteur des travaux de reconstruction des édifices administratifs, dont le palais législatif, le chef du gouvernement d'Haïti a invité ses compatriotes au rassemblement : « la reconstruction, c'est l'affaire de tous. Pas seulement du président Michel Martelly et du gouvernement ».

« Le régime actuel est passé complètement à côté de la reconstruction en laissant derrière le plan de refondation du pays qui était négocié avec les bailleurs internationaux », dénonce de son côté Dieudonné Saincy, porte-parole d'un parti d'opposition. Comme le Premier ministre, il regrette qu'une bonne partie (42%) de l'aide internationale ait été dépensée dans l'urgence post-séisme, et non dans la reconstruction du pays.

Plus d'un million de personnes se sont retrouvées à la rue et 42 édifices publics ont été détruits lors du séisme qui a ravagé le pays le 12 janvier 2010. Près de 200 000 personnes résident encore dans des abris provisoires et les habitants du camp du Canapé Vert, en bord d'une avenue de Port-au-Prince dénoncent des conditions qui empirent. Ils disent manquer de tout depuis le départ des ONG. (RVavec AFP)


Photo : dans un camp de réfugiés de Port-au-Prince, le 10 janvier 2014


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité