HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Justice et Paix > dernière mise à jour: 2014-01-29 19:22:29
A+ A- Imprimer cet article



Terre Sainte : 58 familles chrétiennes menacées



(RV) Entretien - En Cisjordanie, le sort de deux sites palestiniens emblématiques dépend désormais de la Haute Cour de Justice israélienne et de la Cour suprême. Elles ont commencé à examiner mercredi deux recours déposés contre la construction du mur de séparation israélien dans la vallée de Crémisan en Cisjordanie.

La première plainte, présentée par l'ONG Les Amis de la Terre/Moyen-Orient, dénonce la construction de la « clôture de sécurité israélienne » dans le village de Battir, dont les terrasses agricoles datant de l'époque romaine sont considérées comme un prétendant sérieux au classement par l'Unesco au Patrimoine mondial de l'humanité. D’ailleurs, fait inhabituel, ce recours a reçu le soutien de l'Autorité israélienne des réserves et parcs naturels, pourtant dirigée par des partisans de la colonisation.

58 familles chrétiennes menacées

L’autre recours vise à protéger la vallée de Crémisan, près de Bethléem. S’il était érigé, le mur provoquerait notamment l’exil de 58 familles chrétiennes. « Il en va de leur existence, car il y a ces oliviers et aussi les vignes des pères salésiens. Toute cette région nourrit l’existence de ce nombre important de familles palestiniennes chrétiennes », précise monseigneur Pierre Bürcher, l'évêque de Reykjavik, un des membres de la Coordination des évêques pour la Terre Sainte, de retour d'un pèlerinage effectué avec douze autres évêques, mi-janvier.

Ces familles pourraient donc perdre leurs terres et leur moyens de subsistance et les moines salésiens le contact avec les soeurs salésiennes. Leurs couvents sont installés dans la vallée depuis 1891, où ils sont situés à quelques centaines de mètres l'un de l'autre. Face à cette situation, beaucoup perdent espoir, comme a pu le constater monseigneur Pierre Bürcher : « Ils sont investis depuis de nombreuses années dans tout ce processus de justice et il ne semble pas aboutir à une réalité concrète ».

Les deux plus hautes juridictions israéliennes ont renvoyé mercredi à une date ultérieure, encore non déterminée, leur décision sur les deux recours. La barrière, achevée aux deux tiers, et qui atteindra à terme environ 712 km, se trouve à 85 % en Cisjordanie, isolant 9,4% du territoire palestinien, dont Jérusalem-Est, selon l'ONU. ( RV avec AFP et Apic)

Monseigneur Pierre Bürcher, évêque de Reykjavik. Il est interrogé par Audrey Radondy : RealAudioMP3


Photo : le Père Ibrahim Shomali, curé de Beit Jala, célébrant une messe en plein air, il y a quelques jours, pour protester contre le mur


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité