HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2014-02-06 16:13:27
A+ A- Imprimer cet article



Les Légionnaires du Christ, grand mea culpa et nouveau directeur général



(RV) C’est un grand mea culpa que les Légionnaires du Christ ont rendu public ce jeudi via un long communiqué. Ce texte, approuvé le 20 janvier dernier, mais publié seulement maintenant, est une sorte de rapport d’étape alors que les Légionnaires sont réunis en Chapitre général extraordinaire à Rome depuis le 8 janvier sous la présidence du Délégué pontifical, le cardinal Velasio de Paolis. Le texte porte « sur le chemin de renouveau » que la congrégation est en train de parcourir.

Ce chemin passe par la reconnaissance pleine et entière du mal causé par le fondateur des Légionnaires du Christ, le père Marcial Maciel. « Nous espérons pouvoir racheter notre histoire douloureuse et vaincre par le bien les conséquences du mal. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons trouver un sens évangélique dans ce qui s’est passé et construire notre avenir sur les fondations solides de la confiance en Dieu, de la fidélité à l’Église et de la vérité », écrivent les pères du Chapitre.

Ils en disent ainsi plus long sur les agissements du père Maciel. « Nous voulons exprimer notre profond regret pour les abus de mineurs séminaristes, les actes immoraux commis avec des hommes et des femmes adultes, l’usage arbitraire de son autorité et des biens, la consommation exagérée de médicaments addictifs et l’appropriation d’écrits publiés par des tiers. L’attitude incohérente de continuer à se présenter pendant des dizaines d’années comme prêtre et témoin de la foi alors qu’il cachait ces conduites immorales nous apparaît incompréhensible. Nous réprouvons tout cela avec fermeté. Nous regrettons que de nombreuses victimes et personnes affectées aient espéré en vain une demande de pardon et de réconciliation de la part du P. Maciel, et aujourd’hui, nous voulons faire nous-mêmes cette demande, en exprimant notre solidarité envers elles toutes. »

« Processus de renouveau et de conversion »

Le mea culpa se veut sans concession non seulement envers les actes du père fondateur mais aussi envers les membres des Légionnaires. « Nous reconnaissons aujourd’hui l’incapacité initiale à croire les témoignages des personnes qui avaient été victimes du P. Maciel, le long silence institutionnel et, plus tard, les hésitations et les erreurs de jugement au moment d’informer les membres de la congrégation et les autres personnes. Nous demandons pardon de ces déficiences qui ont augmenté la douleur et l’incertitude de beaucoup. »

Les pères du Chapitre travaillent donc maintenant dans les trois champs indiqués par les évêques ayant mené la Visite apostolique : la redéfinition du charisme, l’exercice de l’autorité et la formation adéquate. « Nous savons que c’est le début d’un chemin et qu’il nous reste beaucoup à faire. Nous sommes décidés à poursuivre avec humilité ce processus de renouveau et de conversion», reconnaissent les auteurs du communiqué.

Concernant la redéfinition du charisme, les Légionnaires entendent bien dissocier la figure du père Maciel, en tant que fondateur, de sa pensée et de ses écrits. « Une des tâches principales a été de séparer ce qui exprimait réellement le patrimoine charismatique de notre congrégation d’autres éléments secondaires », explique le communiqué. En outre, les pères du Chapitre ont souligné les tendances qui les ont empêchés de bien comprendre leur charisme : « le manque d’insertion dans l’Église locale, ainsi que l’insistance démesurée sur notre propre effort, l’efficacité humaine, le prestige extérieur, l’accomplissement de normes minutieuses ».

« Mieux garantir la liberté et l'intimité de chaque religieux »

Au sujet de l’exercice de l’autorité, les Légionnaires ont cherché à « introduire une séparation claire entre le domaine de la conscience (la direction spirituelle et la confession), le for interne et le for externe (la direction du supérieur et les règles de vie religieuse), pour mieux garantir la liberté et l’intimité de chaque religieux ». L’objectif déclaré est de prévenir les actes arbitraires et les abus. Signe que les choses semblent évoluer doucement, les pères du Chapitre avouent apprendre « progressivement à partager et discuter librement avec nos frères les réflexions et suggestions sur tous les sujets qui touchent à la vie et à la mission de la congrégation ».

Enfin, dans le champ de la formation des religieux, la congrégation veut clairement mettre fin à l’hémorragie de prêtres et de religieux. Elle veut repenser la manière de transmettre les valeurs et tout ce qui constitue son charisme. Elle reconnait devoir « promouvoir une pratique plus profonde des conseils évangéliques, du discernement spirituel et de la vie fraternelle ».

Réduire la dette bancaire

Durant ce premier mois, les pères du Chapitre ont entendu le rapport de la Commission de recours, qui « s’est occupée des personnes qui ont demandé une action de la part de la
Légion du Christ pour des faits qui sont en rapport direct ou indirect avec le P. Marcial Maciel » Elle a examiné douze cas.

Autre commission, la « Commission pour l’étude et la révision de la situation économique de la Congrégation des Légionnaires du Christ ». « Elle avait pour objectif d’analyser la gestion économique et la situation financière de la congrégation. Le rapport présenté au Chapitre par Mgr Mario Marchesi, membre de la commission, souligne que l’on n’a pas trouvé de malversations d’argent ni d’autre irrégularité dans les exercices fiscaux examinés. Le premier aspect urgent dont il faut s’occuper dans ce domaine est la réduction de la dette bancaire qui a résulté de plusieurs facteurs : l’expansion trop rapide des oeuvres de la congrégation, la crise immobilière mondiale et la chute des dons. Dans certains pays, la dette s’élève à une somme élevée, mais elle est encore gérable avec les recettes et les biens de la congrégation »

Les Légionnaires concluent en reconnaissant que le « renouveau authentique et profond », confirmé par le Pape François, a progressé, mais n’est pas encore terminé. Les évènements de ces années « marqueront l’identité et la vie de notre congrégation ».


Photo : le nouveau directeur général des Légionnaires du Christ, le Père Robles Gil




Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité