HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2014-02-07 08:29:13
A+ A- Imprimer cet article



Sotchi, des JO très sécurisés



(RV) Entretien – C’est le rendez-vous sportif de cet hiver. C’est aussi un rendez-vous politique. Les Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi en Russie débutent ce vendredi soir à 20h14, heure symbolique pour rappeler l’année en cours. Dans le stade Fisht de la ville, construit au bord de la mer Noire, Vladimir Poutine, le président de la Fédération de Russie, donnera le coup d’envoi de Jeux parmi les plus controversés de l’histoire. Une quarantaine de dignitaires du monde entier seront à ses côtés mais plusieurs dirigeants occidentaux seront absents.

Vladimir Poutine veut faire de ce grand raout mondial une vitrine pour son pays qui organise là l’événement le plus important depuis la chute de l’URSS en 1991. Le gouvernement russe a donc tout fait pour que ces Jeux soient une réussite pour tout le pays que ce soit sur le plan des infrastructures, de l’accueil que sur le plan sécuritaire. La présence policière et militaire est omniprésente pour prévenir tout attentat terroriste. Les autorités russes ne veulent prendre aucun risque avec une menace bien réelle comme nous le confirme Philippe Migault, directeur de recherche à l’IRIS RealAudioMP3

« Cette menace elle ne fait aucun doute. Sotchi est une cible de choix pour tous les militants radicaux musulmans. » Pour Philippe Migault, les terroristes démontreraient en frappant durant ces Jeux, « leur capacité de nuisance même dans un contexte de sécurité extrêmement renforcé ». La corruption qui règne en Russie et autour de ces Jeux peut être un facteur aggravant. « C’est un outil qui peut aider à passer certains barrages, en graissant la patte de certains agents de sécurité, » considère le chercheur.

Pour parer toute attaque, la Russie a déployé les grands moyens. Cent mille membres des forces de l’ordre sont positionnés pour surveiller et prévenir le moindre incident. Des effectifs « gigantesques » pour un « périmètre relativement réduit » selon Philippe Migault.

Navires américains en mer Noire

Les Etats-Unis prennent ces questions de sécurité également très au sérieux. L’US Navy a déployé en mer Noire deux navires, un destroyer lance-missile et un navire amphibie. « C’est de la gesticulation diplomatique. Que pourraient faire ces navires dans le cadre d’un problème terroriste ? Absolument rien ! On ne va pas tirer des missiles de croisière sur les terroristes » tempère le chercheur.

Quant à la présence d’agents du GIGN français auprès des athlètes de la délégation française, elle s’inscrit dans le cadre d’une coopération avec les forces de l’ordre russes. Pas question pour autant pour la Russie de coopérer au niveau étatique sur la lutte antiterroriste comme l’avaient proposé les Etats-Unis. Moscou n’a pas envie de donner certaines informations sur son dispositif de sécurité, cela relève du « secret défense » pour Philippe Migault.

Vladimir Poutine, qui tenait énormément à ces Jeux et qui s’est fortement impliqué dans leur organisation, va encore avoir quelques sueurs froides pendant les quinze prochains jours.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité