HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Culture et Société  > dernière mise à jour: 2014-03-04 14:56:58
A+ A- Imprimer cet article



Au Paraguay, croissance et développement ne vont pas de pair



(RV) Entretien- Le Paraguay, petit pays enclavé au cœur de l’Amérique du Sud, traverse une crise sociale alors que son président Horacio Cartes, élu voici près d’un an, ne semble pas avoir réussi à accomplir ses promesses de redistribution sociale et de lutte contre la pauvreté.

Ses pratiques de manager et son désir d’attirer les investisseurs ont dépoussiéré l’image du parti Colorado, hégémonique durant la seconde moitié du XXe siècle et décrié pour son soutien au régime du dictateur Alfredo Stroessner (1954-1989) et ses pratiques de corruption.

Mais alors qu’il affichait un taux de croissance spectaculaire de 13% en 2013, le Paraguay reste l’un des pays les plus inégalitaires du monde. L’annonce, le 1er mars, d’un relèvement immédiat du salaire minimum de 10%, qui dépasserait ainsi le seuil des 400 dollars, ne devrait pas empêcher les principaux syndicats du pays de maintenir leur appel à une grève générale le 26 mars. Ils réclament en effet une hausse d'au moins 25% du salaire mimum.

Pour Dominique Demelenne, professeur de sociologie à l’Université catholique d’Asuncion, il est clair que la population est mécontente du gouvernement actuel qui n’arrive pas à vaincre les inerties paraguayennes, notamment sur la question de la redistribution des terres. Il répond à Cyprien Viet. RealAudioMP3

Photo : des inondations récurrentes, ici le 26 février, paralysent régulièrement la capitale paraguayenne Asuncion, qui manque d'infrastructures pour réguler une urbanisation galopante


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité