HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2014-03-04 08:32:18
A+ A- Imprimer cet article



La pollution étouffe la Chine



(RV) Entretien - La Chine suffoque : une épaisse couche de pollution atmosphérique recouvre 15 % du territoire. La capitale Pékin est enveloppée dans un smog âcre et opaque dû à la pollution aux particules, obscurcissant la lumière du jour et à l'origine de maladies respiratoires. Dans le nord du pays et à l’intérieur des terres notamment, l’air est devenu irrespirable.

Les masques filtrants fabriqués par des entreprises américaines sont en rupture de stock, ce qui menace encore plus la santé des Chinois. Revenons sur les causes de cet épais nuage de particules de suie avec Benjamin Guinot, chercheur au CNRS, dans le département d’aérologie de l’université de Toulouse, spécialiste de la pollution atmosphérique en Chine, interrogé par Marie Duhamel RealAudioMP3

Le charbon utilisé par l'industrie, le chauffage individuel et collectif, le trafic automobile ou le brûlage de déchets sont autant de causes de cette importante pollution. Dans certaines villes, il n'est pas rare de se retrouver avec une couche de suie noire sur la peau à la fin de la journée. Mais aujourd'hui, la prise de conscience par les autorités chinoises est en cours. La modulation des systèmes de chauffage par appartement (et non par quartier) ou l'anticipation d'une mauvaise qualité de l'air grâce aux avancées technologiques sont des pistes de développement envisagées pour diminuer la pollution.



Photo : le smog de Guangzhou, dans le sud-Est de la Chine


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité