HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2014-03-13 19:05:00
A+ A- Imprimer cet article



Cécile, 23 ans : « ça fait un an que le Pape nous surprend, nous enseigne, nous édifie »



(RV) Témoignage - Plusieurs jeunes se sont relayés dans la nuit de mercredi à jeudi, pour un marathon de 24 heures de prière pour célébrer la première année du Pontificat du Pape François. L’initiative lancée par l’association des Papaboys s’est déroulée au Centre San Lorenzo, un centre d’accueil pour les jeunes pèlerins du monde entier, situé à quelques mètres de la place Saint-Pierre. Notre journaliste Audrey Radondy s’est rendue sur place : RealAudioMP3

18 heures, la veillée de prière débute. Une vingtaine de jeunes assistent à la messe. Parmi eux il y a Cécile, elle se lève et ouvre la célébration avec un chant. Cette Française âgée de 23 ans vit à Rome depuis plus de deux ans. C’est elle qui coordonne l’accueil des jeunes au centre. Pour elle et ceux qui viennent à San Lorenzo, le 13 mars n’est pas seulement le jour de l’élection du Pape François. « Le 13 mars 2013, on fêtait les 30 ans de la fondation du centre par Jean-Paul II, donc que l’élection arrive ce jour-là c’était comme un petit clin d'oeil de la providence nous liant de manière particulière au pontificat du Pape François. Et étant situé tout près de la place Saint-Pierre, c’était pour nous évident de lui manifester notre soutien par la prière », raconte Cécile.

Offrir ces quelques heures de prières au Pape, permet aussi à ces jeunes de s’affirmer dans l’Église et de sentir qu'ils peuvent y jouer un rôle. Et pour la jeune étudiante cet anniversaire est surtout l’occasion de faire un point sur l’année écoulée. « Ça fait un an que le Pape François nous surprend, nous enseigne, nous édifie, nous apprend à nous laisser guider par l’Esprit Saint et du coup c’est l’occasion pour nous de rendre grâce à Dieu pour tout ce qu’il a déjà donné à l’Église depuis un an », précise t-elle. Et de cette première année de pontificat, Cécile retient avant tout les appels du Pape à trouver la pauvreté et à l’aimer : « j’ai en tête toutes ces images du Pape François qui embrasse des tout petits, des malades, qui passent du temps avec ceux qui sont à la marge de la société et pour moi en tant que jeune, ceci a été pour moi une invitation à être attentive autour de moi. Donc je remercie le Pape pour cette exigence qu’il nous propose ».

« Il avait l’air tout timide »

L’exigence, l’humilité et la force sont des qualités souvent attribuées au Pape François. Cécile n’imaginait pas le soir de son élection qu’il prendrait une telle ampleur. « Quand il est apparu il avait l’air tout timide, il avait la tête un peu penchée et un sourire assez discret. Et puis maintenant quand on voit sa force et la force avec laquelle il ose dire les choses, c’est amusant, on s’est laissé surprendre », se souvient la jeune Française.

Et dans les mois, les années à venir, Cécile s’attend à d’autres surprises et elle souhaite qu’il continue sur sa lancée : « j’imagine que depuis un an il a eu un programme bien fatiguant donc je lui souhaite de trouver la force de continuer son pontificat avec autant de feu, je lui souhaite d’avoir toujours cette grande liberté de parole que lui permet son attachement au Christ. Je lui fais confiance ». Et après une année bien remplie, son programme pour les mois à venir est déjà bien chargé. Le Pape François se rendra en Terre Sainte fin mai et en Corée du Sud en août prochain et la rentrée sera consacrée à la tenue du Synode sur la famille.



Photo : des jeunes attendent le Pape François pour la veillée de prière aux JMJ de Rio


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité