HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2014-03-14 11:37:05
A+ A- Imprimer cet article



Six candidats en lice pour la présidentielle algérienne



(RV avec agences) La campagne présidentielle se précise en Algérie. Un mois avant l’élection du 17 avril, la liste des candidats a été officialisée hier par le Conseil Constitutionnel. Six candidatures ont été retenues sur les 12 présentées. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a été chargé de diriger la campagne du président sortant Ablelaziz Bouteflika, qui fera face à 5 concurrents.

Le président sortant connait bien son principal adversaire, Ali Benflis, qui fut son directeur de campagne lors de l’élection de 1999 puis son premier ministre de 2000 à 2003. Mais depuis 10 ans, il s’affiche comme le principal opposant indépendant à Bouteflika, qui aurait pris ombrage de sa popularité grandissante lorsqu’il était premier ministre. Ce sera la deuxième candidature d’Ali Benflis, qui s’était présenté comme un challenger sérieux en 2004 mais avait essuyé un échec cuisant en ne récoltant qu’un peu plus de 6% des suffrages.

Les autres candidats notables sont Louisa Hanoune, la secrétaire générale du Parti des travailleurs, seule femme candidate, et Moussa Touati, du Front national algérien.
Enfin deux petits candidats moins connus restent en lice : un dissident du FLN, Abdelaziz Belaid, et un militant des droits de l’homme, Ali Fewzi Rebaine.

Réélection probable d'un président invisible

Cette campagne a nécessité un remaniement gouvernemental. Le ministre de l’énergie Youcef Yousfi est devenu premier ministre par interim, en remplacement d’Abdelmalek Sellal qui portera personnellement la campagne d’Abdelaziz Bouteflika, dont l’état de santé reste sujet à de nombreuses interrogations. Avec le soutien de l’appareil d’Etat et du FLN, sa réélection semble acquise. Mais des contestations apparaissent : le mouvement « Barakat », « ça suffit » en arabe, prépare un grand rassemblement pour samedi à Alger.

Photo : l'ancien premier ministre Ali Benflis lors de son dépôt de candidature le 4 mars, auprès du président du Conseil constitutionnel Mourad Medelci


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité