HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2014-04-10 20:05:25
A+ A- Imprimer cet article



Kiev propose une amnistie aux séparatistes pro-russes



(RV) Entretien - Kiev tente une sortie de crise : le gouvernement ukrainien a promis jeudi une amnistie aux séparatistes pro-russes retranchés dans l'Est du pays, à condition qu’ils déposent les armes.

Les activistes tiennent depuis dimanche dernier le bâtiment des services de sécurité à Lougansk et l'administration régionale à Donetsk. Ils réclament l'organisation de référendums sur l'autonomie régionale ou le rattachement pur et simple à la Russie.

Selon Alexandra Goujon, politiste spécialiste de l’Ukraine, maître de conférence à l’université de Bourgogne, le gouvernement ukrainien tente l’apaisement, mais sans pour autant exclure un recours à la force. Elle est interrogée par Antonino Galofaro : RealAudioMP3

Il n’est pas du tout sur que cette question de l’amnistie résolve le problème. Si les séparatistes continuent d’occuper le bâtiment, il faudra peut-être bien trouver d’autres solutions. Si la négociation n’est pas possible, bien évidemment, la question de l’usage de la force se posera à nouveau. Aujourd’hui, l’idée est de ne pas utiliser la force. Il y a plusieurs acteurs qui sont en présence et notamment le fait qu’il n’y ait pas forcément un consensus parmi les autorités politiques. Et dans ce domaine, la question revient quand même principalement au Parlement ou au Président. Donc, il y a des discussions pour essayer de trouver un compromis avec notamment les anciennes élites politiques du parti des régions, les nouvelles élites au pouvoir. Et le consensus est difficile à trouver sur cette question. Ce qui peut laissé penser qu’effectivement, on chercher la meilleure solution sachant que l’occupation d’un bâtiment par des forces armées pose problème.


Dans le même temps, le président russe, Vladimir Poutine, a menacé de cesser les livraison de gaz à l'Ukraine. Le groupe russe Gazprom « va être obligé de passer au prépaiement des livraisons, et en cas de non-respect des conditions de paiement, de cesser totalement ou partiellement de livrer du gaz », comme le précise une lettre que le chef du Kremlin a adressé à 18 dirigeants européens.

La Russie a proposé de régler les problèmes économiques de l'Ukraine « sur un pied d'égalité avec les partenaires européens ».


Photo : des protestataires pro-russes à Donetsk, dans l'Est de l'Ukraine, le 10 avril


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité