HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2014-04-19 17:40:40
A+ A- Imprimer cet article



Plus de 100 morts au Soudan du Sud



Plus de 100 personnes ont été tuées lors d'un raid pour du bétail et sa répression par les forces de l'ordre dans le nord du Soudan du Sud, a déclaré ce samedi le ministre régional de l'Information. « Nous avons perdu 28 civils » dans un campement isolé d'éleveurs de bétail dans l'Etat de Warrap, a dit le ministre Bol Dhel sur la radio Miraya FM soutenue par l'ONU, ajoutant que les policiers et les soldats avaient poursuivi les assaillants et en avaient tué 85.

Les affrontements pour du bétail sont courants au Soudan du Sud et lors d'un des raids les plus meurtriers, fin 2011, plus de 600 personnes avaient été massacrées dans l'Etat de Jonglei, après une attaque menée par quelque 6.000 jeunes de l'ethnie Lou Nuer contre leurs rivaux Murle. Cependant, ce pays très pauvre de 11,5 millions d'habitants souffre surtout depuis la mi-décembre d'une guerre civile qui oppose le président Salva Kiir à son rival Riek Machar, évincé de la vice-présidence en 2013. Ce conflit a fait des milliers de morts et près d'un million de déplacés. Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si ce raid pour le bétail était lié à ce conflit.

Un million de personnes sont au bord de la famine

Avant que le conflit n'éclate à la mi-décembre, le pétrole fournissait 95 % du budget de cette nation très pauvre de 11,5 millions d'habitants qui a obtenu son indépendance en 2011 après des décennies de guerre civile. Le conflit a éclaté le 15 décembre dans la capitale Juba, avant de s'étendre au reste du pays. Il oppose des soldats loyaux au président Salva Kiir à des militaires mutins qui ont rejoint l'ex-vice président Machar, limogé à l'été 2013.

Les deux hommes appartiennent à deux ethnies différentes et le conflit --politique à l'origine -- a pris une tournure ethnique, opposant Dinka du président Kiir aux Nuer de M. Machar. Des atrocités ont été signalées dans les deux camps. Le conflit qui a déjà fait des milliers de morts et près d'un million de déplacés se poursuit malgré la conclusion d'une trêve en janvier, que les deux camps s'accusent mutuellement de violer.

Par ailleurs, l'armée sud-soudanaise a annoncé samedi avoir « perdu le contact » depuis jeudi avec ses troupes dans un Etat pétrolifère stratégique du Nord, dont des rebelles ont repris cette semaine la capitale, Bentiu.

L'ONU et des ONG humanitaires ont prévenu qu'un million de personnes étaient au bord de la famine alors que des pourparlers organisés à Addis Abeba sont dans l'impasse. (AFP)




Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité