HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2014-05-02 17:54:47
A+ A- Imprimer cet article



Le Patriarche Sako confiant malgré tout



(RV) En Irak la population est souvent la plus exposée, victime des attentats et de la violence. Les chrétiens souffrent comme le reste de la population. Mercredi, journée d’élections générales, la population a montré son courage, faisant la queue pour voter, malgré les risques d’attaques. Mais au terme du dépouillement qui prendra au moins deux semaines, le rééquilibrage des pouvoirs entre les communautés risque de réveiller les tensions. Le patriarche Louis Sako garde toutefois l’espoir d’un maintien de l’unité irakienne. RealAudioMP3
On n’a pas vu d’explosions ou d’attaques, surtout à Bagdad. Moi, j’ai constaté que l’opération s’est bien passée, du moins de façon tranquille et les gens étaient contents. On voyait beaucoup d’espoir et d’optimisme sur leurs visages. Après dix ans, tout le monde est fatigué. Le pays n’a pas progressé. Au contraire, il a malheureusement fait un peu marche-arrière. La cause, c’est la division et les confessionnalismes. Tout le monde attend un changement. Tous les irakiens placent leur espoir dans un nouveau gouvernement avec beaucoup de progrès, de sécurité, de paix, de stabilité, de travail et aussi porteur de projets pour renouveler les infrastructures, l’éducation, les services et faciliter l’accès à l’eau et aux routes. L’Irak est un pays riche. Après ces dix années, où est passé l’argent ?
Photo: dépouillement des bulletins de vote à Bagdad


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité