HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Famille > dernière mise à jour: 2014-05-10 18:59:51
A+ A- Imprimer cet article



« Ne vous laissez pas voler l'amour pour l'école ! »



(RV) « L’Eglise pour l’école » : c’est autour de ce thème, à l’initiative de la Conférence épiscopale italienne, que 300 000 élèves et enseignants des écoles catholiques de la péninsule ont participé ce samedi après-midi au Vatican à une rencontre avec le pape François. « Nous avons l’intention de vivre cette rencontre comme une opportunité qui mettrait en avant l’attention que l’Eglise porte aux sujets touchant à l’éducation et à la formation », affirme ainsi Mgr Nunzio Galantino, secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne (CEI).

C’est de toute l’Italie que des cars d’élèves avec leurs enseignants et leurs parents sont arrivés dès l’aube à Rome, pour trouver les meilleures emplacements Place Saint-Pierre. Des écrans géants ont été installés tout le long de l’avenue qui mène au Vatican, la Via della Conciliazione, qui était noire de monde.

Atmosphère surchauffée

Dans une atmosphère joyeuse et très enthousiaste, le Pape François a fait un tour de jeep avant d'écouter les chansons, témoignages et sketchs prévus pour l'occasion. Dans son discours, François a déclaré son amour pour l'école pour trois raisons : l'ouverture à la réalité, l'école comme un lieu de rencontre et d'éducation au vrai, au bien et au beau.

Pour le Pape, l'école est « un lieu d'ouverture à la réalité, d'ouverture d'esprit et pour cela, il faut que les enseignants soient toujours ouverts à l'apprentissage, qu'ils souhaitent constamment apprendre à apprendre. Ainsi, ils "contaminent" leurs élèves », comme le faisait le prêtre et éducateur italien Don Lorenzo Milani.

« L'école est aussi un lieu de rencontres, entre camarades, entre professeurs et élèves, entre professeurs et familles et nous avons besoin de cette culture de la rencontre, a souligné le Pape, l'école est un complément de la famille ». Reprenant un proverbe africain, il a ajouté que « pour éduquer un fils, il faut un village entier ».

« Ne vous laissez pas voler l'amour pour l'école ! »

Enfin, le Pape aime l'école car « elle nous éduque au vrai, au beau et au bien, trois valeurs qui vont ensemble. L'éducation ne peut pas être neutre, elle enrichit ou elle appauvrit. A l'école, on n'apprend pas seulement des connaissances, mais aussi des habitudes et des valeurs. Une défaite propre est plus belle qu'une victoire sale » a-t-il fait répéter à la foule. Les trois valeurs du vrai, du bien et du beau répondent à un autre tryptique a conclu François, celui des « langages de l'esprit, du cœur et des mains ».

En février dernier, le pape François assurait que « le chantier de l’éducation » était « grand ouvert », rappelant que l’Eglise y avait toujours été présente à travers ses institutions et ses projets. « Aujourd’hui, affirmait-il aux membres de la Congrégation pour l’éducation catholique, il faut stimuler encore davantage cet engagement à tous les niveaux et renouveler la tâche de tous les sujets qui y sont engagés, dans la perspective de la nouvelle évangélisation ».



Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité