HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2014-06-24 14:57:25
A+ A- Imprimer cet article



Les chrétiens du Kosovo, une vie dans des enclaves



(RV) Entretien - Les chrétiens du Kosovo : Serbes et Albanais, ils représentent 7% de la population, majoritairement musulmane. Leur situation de minorité les expose à des vexations et à des mesures souvent discriminatoires ; un état de fait dénoncé par Solidarité Kosovo une association française créée en 2004, qui s’est donnée pour but d’apporter une aide concrète et efficace à ces populations chrétiennes du Kosovo.

Circonscrites dans des enclaves, ces familles chrétiennes, souvent pauvres et nécessiteuses, ont fait le choix de rester sur ce territoire encore profondément marqué par les conséquences de la guerre.

On en parle avec Ivana Gajic est chargée de communication et des relations institutionnelles au sein de Solidarité Kosovo RealAudioMP3

Ce sont des villages qui sont fermés par des fils barbelés et où se concentrent en fait toutes les familles chrétiennes. Pourquoi ? Parce le fait d’être ensemble permet un petit peu de mutualiser tous les biens, d’être ensemble, de ne pas être isolés dans un village. Il faut savoir qu’avec « Solidarité Kosovo », nous leur rendons très régulièrement visite pour leur apporter des soins de premiers secours et nous pouvons témoigner de l’angoisse dans laquelle ils vivent parce qu’ils sont traumatisés par toutes les agressions à répétition qu’ils ont subies depuis la guerre. Ils sont clairement victimes de violences ouvertes qui les visent en tant que chrétiens et cette violence qui est multiforme, physique, matérielle se répète et à chaque fois ravive ces vieilles blessures. Déjà, on se rend compte en traversant le Kosovo d’une enclave à l’autre qu’il y a des sanctuaire qui sont désaffectés, des cimetières chrétiens qui sont saccagés et qui entretiennent à eux seuls, finalement, le souvenir nostalgique des communautés chrétiennes disparues qu’on nous évoque.

Outre les vexations que vous venez de citer, vous dénoncez également le fait que ces chrétiens soient considérés, traités comme des citoyens de seconde zone.
Les chrétiens qui restent au Kosovo connaissent le sort de citoyens de seconde zone. Ils n’ont pas de perspective sociale parce qu’ils ne peuvent pas travailler. Ils subissent une ségrégation de l’expulsion parce qu’ils sont sans emploi, ils sont placés hors du système de soins. Ils sont interdits de transports publics. Donc, on comprend bien qu’ils ont une vie sociale et professionnelle atrophiée et ils ont une espèce de vie limitée parce que lorsqu’ils veulent sortir de leurs enclaves, ils savent qu’ils risquent l’accrochage, l’agression. Très souvent, ils n’y sortent qu’en cas de très grande urgence et c’est pour essayer de se faire soigner dans un hôpital serbe qui se trouve à des centaines de kilomètres de chez eux. Donc, en conclusion, je dirais qu’en 2014, le Kosovo Métochie, c’est l’unique territoire en Europe qui figure dans l’atlas de l’intolérance. C’est un atlas qui a été publié par le « figaro magazine » et qui répertorie les persécutions contre les chrétiens.

« Solidarité Kosovo » veut alerter aujourd’hui sur un cas bien spécifique, celui d’un monastère qui serait apparemment victime d’actes d’intimidation d’extrémistes.
C’est le monastère orthodoxe serbe de Visoki Decani qui se trouve donc en Métochie et qui est un édifice chrétien qui est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Donc, nous avons été alertés par les moines de ce monastère puisqu’ils ont pris la décision d’édifier une haute muraille de 2,5 mètre pour protéger ce monastère orthodoxe. Il faut savoir que ce monastère a été fondé en 1327 et qu’il représente un des monastères orthodoxes les plus importants, voire le plus symbolique dans les Balkans. Or, pourquoi avoir mis en œuvre l’édification d’une telle muraille, d’une telle protection ? Et bien, parce que ce monastère a constamment été menacé depuis 1995 par des extrémistes albanais. On s’est rendu compte que ce monastère est devenu presque un symbole, finalement, de la présence chrétienne au Kosovo Métochie qu’il fallait à tout prix et par tous les moyens effacer. Alors, les tentatives ont été vaines puisque le monastère a été attaqué quatre fois en l’espace de quinze ans dont deux fois l’arme de guerre. Et finalement, les tentatives de destruction de ce monastère ont été avortées puisque le monastère a été placé sous la protection des soldats de la KFOR. Et cette force armée de l’OTAN garde le lieu saint en son entrée. Ces soldats ont à chaque attaque repoussé ces extrémistes albanais qui voulaient en découdre complètement et avec les moines et avec le monastère. Les moines nous ont relayé une très mauvaise nouvelle, c’est que le commandement de l’OTAN qui assurait donc la protection de ce monastère a annoncé le retrait de ses forces d’ici la fin de l’année. Ce départ inquiète à juste titre les moines qui se demandent alors ce qu’il adviendra en fait de leur vie monastique et ce qu’il adviendra de ce précieux joyaux chrétien que représente le monastère parce que si les forces internationales n’ont pas empêché les dernières attaques, elles en ont cependant fortement limité l’impact. Maintenant, la question, c’est de savoir qui les dissuadera désormais des nouvelles attaques, qui dissuadera ces militants extrémistes d’en découdre définitivement avec le monastère. Alors, il est vrai que les moines ont trouvé par l’édification de cette muraille une réponse à toutes ces questions. L idée, c’est de construire un anneau de protection qui sera surmonté de barbelés. Et nous avons décidé de les accompagner dans cette démarche et d’apporter tout notre concours pour faire en sorte que cet héritage chrétien séculaire ne disparaisse pas en plein cœur de l’Europe. Et nous avons invité tous nos donateurs qui représentent 8.000 personnes en France à participer afin d’ hérisser cette protection pour préserver le monastère et la vie monastique.

Photo: dans une église orthodoxe à Partes


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité