HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2014-06-24 15:50:39
A+ A- Imprimer cet article



Un Conseil pour les droits des minorités au Pakistan



C’est une décision historique : au Pakistan, la Cour suprême a ordonné au gouvernement d’instituer un « Conseil national pour les droits des minorités ». Une annonce faite par le président de la Cour, suite à une procédure entamée, en septembre 2013, au lendemain de l’attentat contre l’église anglicane de Peshawar, une attaque dans laquelle plus de 80 chrétiens avaient été tués… Cet organisme agira comme un observatoire, surveillant la condition des minorités ethniques et religieuses ainsi que les cas de violence et de discrimination.

La mission de ce nouvel organisme d’Etat indépendant sera de garantir l’harmonie religieuse et de protéger la dignité et les prérogatives des membres des minorités religieuses. Dans un texte de 32 pages, la Cour ordonne à l’exécutif de constituer une force spéciale pour protéger les lieux de culte des minorités religieuses. Elle exprime ses regrets quant aux « dispositions constitutionnelles relatives à la sauvegarde des droits des minorités qui n’ont pas été respectées au Pakistan » et prend position contre « les discours de haine propagés sur les réseaux sociaux » et contre « les abus perpétrés à l’encontre des enfants à cause de leur foi ».

Une décision historique dans l'histoire judiciaire du Pakistan

Le Directeur exécutif de la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale du Pakistan, interrogé par l’agence Fides, évoque « une décision historique dans l’histoire judiciaire du Pakistan » et dit espérer « une application immédiate de cette mesure de la Cour ». Depuis de nombreuses années les chrétiens et les autres minorités religieuses, victimes de discriminations et de persécutions, réclamaient l’institution d’une commission indépendante afin de sauvegarder leurs droits. Il y a 10 jours, l’organisation Minority Rights Group International indiquait dans un rapport que le Pakistan était l’un des pays les plus dangereux au monde pour les minorités religieuses.

Elle dénonçait une multiplication des attaques contre les groupes minoritaires affirmant que les « homicides ciblés » avaient atteint des niveaux sans précédent. En février dernier, c’est l’évêque anglican de Karachi, qui lançait un cri d’alarme affirmant que les minorités religieuses au Pakistan, et en particulier les chrétiens, « étaient devenues la cible d’extrémistes ». Il faisait état de villages incendiés, de fausses accusations de blasphème, d’intimidations, de mariages et de conversions forcés.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité